RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
Autosuffisance bandeau

Des producteurs bio se lèvent contre « l’industrialisation » du bio !

LVA ,

«Des agriculteurs bio, appuyés par des ONG et des chefs cuisiniers, dénoncent un risque d'« industrialisation » de l’agriculture bio, notamment pour les fruits et légumes» selon ce qu’a publié le quotidien Ouest-France le 29 mai dernier. Des agriculteurs et des chefs cuisiniers ont effectivement lancé une pétition publiée aussi le mercredi 29 mai sur le site de Libération, autre quotidien français pour dire NON à la tomate en hiver !

« Non à l’industrialisation de la bio ! Pas de tomate bio en hiver », prétend la Fédération nationale des agriculteurs biologiques (FNAB). Ils ont le soutien de la Fondation Nicolas Hulot (FNH), de Greenpeace et du Réseau action climat.

Ils se lèvent contre les « projets de grande ampleur de légumes bio produits sous serre chauffée » et donc contre la production de fruits et légumes hors saison.

Pour la FNAB la tomate en plein hiver est «une aberration gustative, agronomique et environnementale». La FNAB veut aller jusqu’à convaincre le ministre de l’Agriculture en France de « lutter contre l’industrialisation du bio en limitant le recours au chauffage des serres».

«Avant le lancement de cette pétition, la FNAB et la Confédération paysanne avaient claqué la porte du comité bio de l’interprofession des fruits et légumes (Interfel) la semaine dernière, protestant contre l’élection comme corapporteur d’un ‘’défenseur affiché d’une agriculture d’une agriculture biologique industrialisée ’’ » de préciser Ouest-France.

Pour l’organisme Interfel qui rassemble et valorise tous les métiers de la filière des fruits et légumes frais : « On est pour des règles qui soient équivalentes dans tous les pays. Il ne faut pas qu’on arrive à une disparition de facto de la production nationale par des contraintes qui feraient qu’effectivement, on ne soit plus compétitifs », a dit à l’AFP son président, Laurent Grandin.