RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
Autosuffisance bandeau

Hors-Quota et abattoirs: L’UPA se mure dans le silence

LVA ,

La Vie agricole a adressé plusieurs questions à l’UPA liées à la décision qui tarde à la Régie des Marchés Agricoles et Agroalimentaires du Québec (RMAAQ) concernant le hors-quotas mais aussi à propos des dizaines de décisions prises récemment concernant les paiements que devront faire de nombreux producteurs de bovins suite à un désaccord qu’ils avaient avec leur fédération au sujet de la faillite de l’abattoir Lévinoff-Colbex. À l’heure d’aller sous presse L’UPA n’avait pas répondu à ces questions :

  1. L’UPA est-elle surprise des délais administratifs qui ne sont pas respectés par la Régie ?  ( la date initiale prévue pour la décision sur le hors-quota était le 2 mars 2019)
  2. L’UPA a-t-elle une idée de la raison d’un tel retard ?
  3. L’UPA a-t-elle hâte que le débat soit tranché sur la possibilité ou non de dépasser la production hors-quota actuelle dans le secteur de la volaille au risque que les règles changent ou préfère-t-elle le statu quo au point où le retard de la Régie éviterait de relancer un débat sensible ?
  4. La Régie est indépendante et ne peut recevoir évidemment quelque information que ce soit extérieure à son fonctionnement, mais l’UPA ( le syndicat ) pense-t-elle que la charge de ministre de l’Agriculture devrait donner la possibilité d’interroger le tribunal administratif agricole lorsqu’il lui apparait qu’une situation devient anormale et cela pour le bon fonctionnement de l’agriculture du Québec ?
  5. Dans le dossier des paiements dûs par plusieurs producteurs de bovins ; Des dizaines de décisions viennent de sortir à la RMAAQ. Toutes exigent des producteurs des paiements en retard à la Fédération des producteurs de bovins (PBQ) en lien avec le dossier Levinoff-Colbex. Ces producteurs peuvent-ils encore obtenir de l’aide de leur syndicat (L’UPA) pour défendre leurs intérêts face à PBQ ?