RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
Autosuffisance bandeau

Alimentation sur mesure des porcs:producteurs et environnement en sortent gagnants

LVA ,

Une innovation technologique à l'intention des fermes porcines permettra bientôt de réduire l'émission de polluants dans l'environnement tout en réduisant les coûts en alimentation déboursés par les producteurs. Une équipe d'Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) au Centre de recherche et de développement de Sherbrooke a trouvé comment maximiser l'utilisation des nutriments offerts aux porcs en évitant toute suralimentation.

De façon générale, les frais d'alimentation représentent de 60 à 75 % des coûts de production des animaux d'élevage. Pour s'assurer que tous soient suffisamment nourris, les producteurs ajustent les rations alimentaires au niveau des besoins des animaux les plus exigeants. Comme les besoins nutritionnels varient beaucoup d'un animal à l'autre, beaucoup de porcs reçoivent plus de nutriments que ce qu'ils ont vraiment besoin. On note donc un fort gaspillage de nutriments. Le nouveau système technologique d'alimentation des porcs permet de donner une ration parfaitement adéquate à chacun des porcs du troupeau, tous les jours et au bon moment.

L'appareillage utilisé est automatique et intelligent. Il est capable de reconnaître chaque porc dès qu'il se présente à une mangeoire, et ce grâce à une puce électronique placée à son oreille. Muni d'une balance placée à l'avant de chaque mangeoire, il pèse l'animal chaque fois qu'il mange. Cela lui permet de calculer une ration personnalisée qui suit rigoureusement son profil individuel de croissance, et de donner ce qui lui convient le mieux.

« Avec l’alimenteur de précision, la majorité des porcs réduisent leur consommation de protéines sans que cela affecte leur croissance. L’appareil permet maintenant de produire la même quantité de viande avec 25 % moins de protéines végétales et de réduire le coût d’alimentation de 8 à 12 %. Il devient donc possible de produire une viande d'aussi grande qualité à moindre coût. »

,dit le chercheur Candido Pomar, chercheur, Agriculture et Agroalimentaire Canada

Cette technologie de pointe offre aussi des avantages pour l'environnement. Le fait de réduire la quantité de nutriments donnés en excès entraîne du même coup une diminution des polluants excrétés par les porcs. Cette diminution peut représenter jusqu'à 50 % pour l'azote et 30 % pour le phosphore, les deux principaux polluants des élevages. Le système d'alimentation de précision a donc pour effet de réduire la quantité de polluants pouvant affecter la qualité des sols et de l'eau.

De nouvelles recherches d’AAC en cours veulent pousser encore plus loin la compréhension des capacités individuelles des porcs à assimiler leurs rations de nourriture. Les prochaines découvertes pourraient potentiellement rendre possible une réduction de 60 % de l’azote excrété par les porcs, réduisant ainsi les émissions de CO2 de 10 %.

Agriculture et Agroalimentaire Canada rappelle qu’il s'implique activement dans la recherche afin de développer des technologies innovatrices qui favoriseront la compétitivité des producteurs de porc du Canada et amélioreront l’empreinte écologique de la filière.

 

Candido Pomar